Presse

vignette2-presse

http://www.centredelachanson.com/index.php/cccc-et-chroniques/661-celine-caussimon-attendue-coup-de-projecteu

 Concert à la chapelle de Monnerville (91) 14 mai 2016
img176

Atelier d’écriture à Bougue (40) février 2016
presse c caussimon

Sur scène

article prémilhat

« …De bien curieuses historiettes avec une façon acerbe de détourner les clichés dominants. (…) On pourrait la situer, ce qui n’enlève rien à son originalité, entre Brigitte Fontaine (pour l’énergie et la poésie un peu barrée mais sans la camisole) et Anne Sylvestre (surtout quand elle ne chante pas pour les enfants) Sur scène, le courant passe tout de suite. » A.A. Le Canard Enchaîné, 30 janvier 08.

« Comédienne ou chanteuse, elle dissèque d’une plume pointue, les joies et les tracas de tous les jours et de tous les soirs. » V. Lehoux. Télérama,.

Les choix du Monde : « Un ton qui va de l’ironie à la tendresse, un regard sur notre monde, ses incohérences et ses espoirs et une vraie voix qui donne du relief aux mots. » Le Monde, 15 janvier 08.

« Conquis. La fille de Jean-Roger Caussimon s’illustre avec ses chansons réalistes et décapantes : Céline nous redonne le moral. » Le JDD, 6 janvier 2008.

« Elle sait parfaitement faire ressortir l’impact émotionnel d’un texte. Leur interprétation est remarquablement soignée tout comme leur introduction offrant une mise en scène percutante et efficace.(…) On est rapidement captivé par l’atmosphère qui s’en dégage. Céline Caussimon nous prouve bien que sur scène, il n’est pas besoin de feu d’artifice pour faire naître une flamme en chacun de nous. » M. Gatellier. Francofans, février 2008 (chronique DVD live à l’Olympic Café).

« … Style parfaitement ciselé, drôle, d’autant mieux mis en valeur par l’interprétation. Derrière la musique balance entre rock et musette sous les auspices de Jean-Luc Priano… » M-L. Pariscope, 30 janvier 2008.

« Caustique Caussimon. Elle dresse un bilan acidulé et révèle un univers saturé d’humour noir. A consommer sans modération. » Musique Matin Plus, 9 janvier 2008.

« Vous pouvez maintenant éteindre la télévision pour aller voir Céline Caussimon et rêver d’un monde meilleur à l’ombre de cet excellent rempart contre le conformisme. » A-L Lemancel. La Terrasse, janvier 2008.

Chroniques album « Attendue »

Céline et les impairs (article de « Crapaud et rossignols ») lire l’article

Chroniques album « Le moral des ménages »

« Elle écrit comme personne et de mieux en mieux. Elle regarde ses contemporains avec un petit sourire en coin. Sur un méli-mélo d’accordéon, de banjo, de clarinette et de guitares, Céline Caussimon use de l’autodérision et de l’ironie. » S.D. Le Nouvel Observateur, février 2007.

« (…) Ce troisième opus de la Caussimon en huit ans ne fait pas dans le détail mais dans le commerce de gros. La ménagère de moins de cinquante ans qu’est Céline regarde le monde, scrute son caddie, fait ses comptes et agite sa boîte à neurones : elle fait une thématique de l’angoissante modernité, mondialisée, pixellisée, du micro-ondes à la macro économie, s’insurgeant à contre-courants, en tous cas « pas dans l’ sens de la marche » de toute « branchitude ». car que peut-on opposer à tout ça? L’amour! Non le supposé haut débit qui n’active pas la connexion, non la malbouffe qui fait la malbaisée : Céline s’initie à l’amour bio et celà lui fait l’effet… de serre. C’est sa valeur refuge, ça et l’infinie tendresse comme celle qui émane de Vent du soir, chanson adaptée d’une chanson du Kabyle Idir, assurément l’une des plus belles plages d’un album déjà bien pourvu. Rarement disque fut si cohérent, si précis, si massacreur et pourtant si ludique et si joyeux. Si l’écriture est travaillée avec grand soin, elle ne s’en fait pas moins légère, décontractée comme jamais. La musique, elle, s’affranchit du piano et gagne en couleurs, ponctuées par Jean-Luc Priano (qui signe l’essentiel des partitions)aux percussions et aux sons parfois incongrus : ça rocke même et ça surprend… Diantre, l’opus Caussimon 2007 est un grand cru!. » Michel Kemper. Chorus n°59, printemps 2007.

 » (…) Enjouée, douce voix même rock, elle se veut toujours au service du mot sans jamais se perdre, gardant cet équilibre si précieux. Les textes, tous de Céline Caussimon, sont de grande qualité. On sent indéniablement la femme de théâtre qui sait créer une ambiance, une intrigue, une percussion dans la structure et l’interprétation. » M. Gatellier. Francofans, mai 2007.

« Céline Caussimon écrit des textes drôles et joue sur le sens et les sonorités des mots. Elle puise ses sources dans le quotidien, le monde moderne et leurs absurdités. (…) Les 14 titres servis par d’excellents musiciens s’écoutent avec délectation.  » E. Sangis, Longueur d’Ondes, mai 2007.

« (…) Elle regarde le monde avec perspicacité. Sa poésie est sensible, drôle, raffinée. Mais c’est aussi doux comme ses caresses. Tant que l’on a encore du temps pour les choses de la vie, délectons-nous de ces mots d’esprit, de l’intelligence de l’esprit. Viviane Arnoux l’accompagne à l’accordéon et fait couler le souffle de l’instrument sur ce collier de délices verbaux. » F.J. Accordéon Mag, février 2007.

Coup de cœur : « (…) Un album croustillant à avoir dans sa discothèque…). » Paru Vendu, février 2007.

 

Article d'HEXAGONE - Céline Caussimon, « J’aime la précision et la suggestion »

Céline Caussimon dans HEXAGONE

HEXAGONE

On avait rencontré Céline Caussimon en 2003 pour la parution de son second album Je marche au bord. Elle expliquait, notamment, vouloir se tenir à l’écart de l’engagement politique dans la chanson. Le petit dernier, Attendue, paru tout récemment, montre le parfait inverse. Rares sont les albums de pareilles dimensions politique et sociale. Avant de présenter cet opus aux Trois Baudets le 27 novembre prochain, Céline est venue nous en parler. Avec toute cette constante humanité qui l’habite. Un moment de partage sans calcul, sans fard. Céline Caussimon, au naturel, comme toujours. Humble et entière. A Hexagone, on aime l’artiste, on adore la profondeur de l’humain.

(lire l’article)

 

 

 FRANCOFANS
Article réalisé par Annie Claire pour FrancoFans février/mars 2015

Avec : LA CHANSON CREOLE, LES HURLEMENTS D’LEO CHANTENT MANO SOLO, CELINE CAUSSIMON, LES 3 FROMAGES, GAROCHE TA SACOCHE, JOSEPH D’ANVERS, MAZARIN, MARC GOLDSTAIN, AMNESTY INTERNATIONAL, SEBASTIEN LACOMBE EN FRANCE, BOULEVARD DES AIRS…

article dans Francofans de Céline Caussimon

Artiste au complet
Originale et sincère, Céline Caussimon est une artiste attachante et vraie. C’est une femme toute simple, et bien singulière aussi,qui frappe souvent là où on ne l’attend pas.

Télécharger l’article en pdf

Share Button

Les commentaires sont fermés